L’importance d’étudier la Sîra du Prophète (PSDL)

Louange à Dieu le Clément, le Compatissant, Seigneur des cieux et de la terre, qui a fait de Son bien-aimé Mohammed (PSDL) un excellent exemple pour toute l’humanité. Dieu dit : « Vous avez, dans le Messager de Dieu, un excellent modèle pour celui (ou celle) qui espère en Dieu et dans le Jour dernier, et qui évoque Dieu énormément »[1].

Une meilleure connaissance du Coran passe par une meilleure connaissance de la Sîra, la biographie du Prophète (PSDL). Le Prophète Mohamed (r) était à la fois le Messager et l’illustration parfaite du Message. Durant les vingt-trois années de la prophétie, le Messager de Dieu (PSDL) incarnait le Coran  de manière fidèle et permanente, sa vie et son comportement étaient ponctués par la révélation. Aïcha (DAS) a décrit le comportement du prophète Mohammed (PSDL) en disant : « Le Prophète (PSDL) incarnait le Coran ».

S’imprégner fortement de la Sîra du Prophète Mohammed (PSDL), c’est comprendre en profondeur le contexte de la révélation. Pour appréhender amplement le Coran, le méditer et le goûter, il faut inévitablement étudier consciencieusement la Sîra du Messager  (PSDL).

En effet, il est clair que l’enseignement de la Sîra du Prophète (PSDL) est une science très importante. Aussi, il nous appartient, en tant que musulmans, de puiser dans la Sîra  les éléments nécessaires pour mieux connaître la vie du modèle auquel nous devons nous identifier. Pour apprendre et mieux comprendre, dans sa globalité la religion qui lui a été révélée par Dieu. Le Messager de Dieu (PSDL) a porté la lourde responsabilité de témoigner de sa foi, en invitant l’humanité toute entière à croire en Dieu et à cheminer vers Lui. Il a déployé, à cet effet, un effort sans relâche et une patience sans faille face à l’adversité, face aux épreuves de ses proches et de ses détracteurs.

L’étude de la Sîra du Prophète (PSDL) est d’une grande importance, car :

  • Mieux connaître le comportement du prophète (PSDL) et de l’imiter sincèrement :

Le Prophète (PSDL) est notre modèle par excellence. Nous devons l’imiter sincèrement. Agir comme le Prophète (PSDL) et se comporter c’est goûter la douceur de la foi. Pour cela, nous devons connaître toutes les facettes de  sa personnalité, connaître également son œuvre, sa stratégie d’action et sa vision de l’avenir. Une compréhension saine de la Sîra éclairera notre chemin, nous donnera des repères, dans un monde sans repères, pour mieux être et mieux servir Dieu ainsi que l’humanité. Nous permettra également de vivre l’amour et de propager l’amour.

  • Aimer le Prophète (PSDL) :

L’amour du Prophète (PSDL) est une condition pour goûter la douceur de la foi. Une bonne   compréhension de la Sîra suscitera forcément, chez le musulman et la musulmane, l’amour de ce noble personnage, ainsi que l’amour de sa famille et de ses compagnons.

  • Avoir des repères dans son cheminement :

La Sirâ du Prophète (PSDL) éclairera le chemin du musulman en lui donnant des repères pour cheminer vers Dieu, pour mieux porter la responsabilité du témoignage, pour faire face à l’adversité à l’image du modèle par excellence (PSDL).  la Sîra montrera au fidèle, de manière concrète, comment être pour Dieu et vivre parmi les hommes.

  • Suivre la voie du Prophète (PSDL) :

Le Messager de Dieu (PSDL) a dit : « Je vous ai laissé sur une voie claire, de jour comme de nuit, ne s’en égare que celui qui est voué à la perdition »[2]. Suivre la voie claire du Prophète (PSDL) ne se résume pas seulement à imiter ses actes d’adoration, qui est une obligation pour tout musulman. Mais, c’est un appel du cœur avant celui du corps. Il s’agit de découvrir le modèle par excellence dans sa globalité, la noblesse de son caractère, la douceur de son comportement et la qualité  de son engagement.

Imiter sincèrement le Prophète (PSDL) c’est être en paix, apaiser son égo et le discipliner. C’est prendre conscience de ses responsabilités et les assumer, c’est s’engager, en nom de la spiritualité, pour la justice et la dignité.

L’imam Malik ibn Anas disait : «  La Sunna [La Voie du Messager (PSDL)], c’est l’Arche de Noé, quiconque s’embarque dessus atteint le salut et quiconque s’en détourne court à sa perte »

  • Être, agir et témoigner :

Être, c’est avant tout cette présence à Dieu. Le fidèle animé par la foi voue son existence, son action à Dieu jusqu’à ce qu’il porte en lui toutes les vertus de la bonté, de l’humilité. C’est l’effort assidu vers la plus royale des victoires : la victoire sur soi. C’est être animé d’une foi sincère. C’est tisser des liens intimes avec le Créateur pour mieux servir les créatures. C’est préparer la terre pour qu’elle reçoive la semence, préparer son cœur pour qu’il s’illumine à la rencontre du message afin de mieux porter la responsabilité du témoignage.

Être pour Dieu et agir. C’est être en perpétuelle réforme de son être. C’est aspirer à être meilleur moralement et spirituellement, meilleur devant Dieu, humble devant les être humains. C’est déployer les efforts nécessaires pour conserver vivante sa foi, l’intensifier et la renforcer afin de goûter à la douceur de l’amour de Dieu et accéder à Sa proximité.

[1] Coran : S. 33, V. 21

[2] Hadith authentique rapporté par l’imam Ahmed et Ibn Majah selon Al-‘Irbad Ibn Sariya ; authentifié par Al-Albani.

Conférence : Renouveler sa foi pour éduquer son cœur

Conférence présentée par le Cheik Omar Mahassine Imam de la mosquée de Mantes-Sud, sur l’importance d’entretenir sa foi qui s’use et s’érode, d’où l’importance de l’entretenir et l’éduquer pour la maintenir et l’affermir par la pratique du dhikr et le rappel.